Oh grand gras gros grain libre, dis-nous donc qui tu es et iGus te dira où aller

Au cours de l'effeuillage que les semences de maïs subissent à l’usine, des grains se perdent en route. Mais pour iGus, ils ne sont pas perdus.

Désormais dans iGus, ces grains-là, que nous nommons grains libres (GL), poursuivent le chemin, suivant leur propre route : ils sont gérés à part parce que leur qualité a des chances d’être moindre et parce qu’ils nécessitent un process adapté à leur cas très particulier… mais ils sont bien gérés.

Ainsi font-ils l’objet d’une réception – quand on les récupère, d’une pesée, d’un séchage, d’un plan qualité adapté et enfin d’un calcul déterminant leur part quand on les réintègre. A cette dernière étape, une seule condition : savoir qui ils sont, quelle est leur qualité.

Et par leur traçabilité, on peut même retrouver leur quantité par multiplicateur pour, par exemple, les réintégrer dans les apports de chacun. Et tout le monde est gagnant : l’usine, le multiplicateur.